Actuellement, le gaz naturel est environ 60 % plus cher que le mazout de chauffage

Les prix de l’énergie continuent de grimper en flèche et le mazout de chauffage n’est pas épargné. Actuellement, au cours du jour (09-12-2021), le prix maximum officiel pour une livraison de mazout s’élève à un peu plus de 1 500 euros (TVA comprise – gazole le plus écologique/le plus cher = teneur en soufre maximale de 10 ppm).

Si l’on compare avec le gaz naturel, la différence est énorme et l’on constate que le gaz naturel est nettement plus cher que le mazout. Pour l’équivalent de 2 000 litres de mazout, les utilisateurs de gaz naturel paient actuellement en moyenne 2 300 euros (tarif Engie eletrabel Easy, gestionnaire de réseau Iverlek – le prix dépend de la région/du fournisseur). Cela représente déjà une différence de 800 euros.

Il est donc clair qu’en cette période de hausse des prix de l’énergie, le mazout reste indispensable pour maintenir l’énergie à un niveau abordable. Aujourd’hui, certains politiciens veulent interdire aux citoyens de remplacer leur chaudière à mazout à partir de 2022 si un raccordement au gaz naturel est possible. Ils excluent ainsi l’une des solutions les plus économiques pour de nombreux citoyens.

En effet, à partir du 01 janvier 2022, il n’est plus possible de remplacer votre chaudière à mazout s’il y a du gaz naturel dans votre rue. Vous pouvez encore faire réparer la chaudière, mais le remplacement n’est plus possible dans un délai de 3 semaines. Les personnes qui n’ont pas de gaz naturel dans leur rue auront toujours le libre choix, mais si vous avez du gaz naturel dans votre rue, votre choix ne sera plus libre.